Le divorce pour tous


Dernièrement, dans mon bagage culturel, il y a le plus connu des livres de Milan Kundera, « L’insoutenable légèreté de l’être » (le titre qui rien qu’à le lire t’a donné mal à la tête au lycée), et …
… Le mariage pour tous.

Autant vous le dire tout de suite, ça ne donne pas le meilleur des mélanges.

L’insoutenable légèreté de l’être te rappelle que la vie n’est pas un long fleuve tranquille et que si tu t’élèves des fois dans un monde de douce légèreté, c’est pour mieux retomber.

(Okay les litterateurs, je simplifie, OOOF Course)

Alors j’ai eu comme la sale impression que ce léger printemps français, ces manifs le cœur joyeux, cet objectif déjà atteint (parce qu’on est à la traine au niveau européen et que les sacro-saints sondages annoncent 60% d’opinion favorable), vont pousser de nombreux couples vers le mariage, le MA-RI-AGE (oui vous savez, celui qui rime avec Moyen-Age, que nos parents 68-tare ont roulé dans la boue de leur idéaux libertaires), cet empire de la pesanteur, de la gravité, du monde de l’adultisme (presque l’adultère), du fameux contraire de la légèreté kunderienne.

Quoi je suis pessimiste ?

Résultat : Le divorce est garanti, pour tous.

IMG_6215Le printemps fourbe
Publicités

A propos Mamieva

Cuisine, Cosmétique, Débrouille et autre tambouille. Un brin écolopate de temps en temps. Mais je me soigne.
Cet article a été publié dans Culture inutile. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s